Voir les photos (5)

Le Fillerin

Loisirs sportifs, Sports cyclistes, Sports équestres, Sports pédestres, Itinéraire cyclotourisme, Itinéraire de randonnée équestre, Itinéraire de randonnée pédestre à Saint-Romain-la-Motte
23.5 km
Boucle
  • Prairies d’élevage, bocages, étangs et ruisseaux malicieux agrémentent cette longue boucle reliant trois communes de plaine.

  • Départ : Depuis le parking, se rendre au carrefour des D18 et D39. Prendre la petite route du Four à chaux. Au niveau de l’ancien four, virer à droite sur la route. Au grand carrefour suivant, encore à droite vers St-Germain-Lespinasse. 1. Passer le Fillerin, le château de Chamarande et poursuivre en face sur la route bordée de platanes. Au château d’eau, bifurquer à gauche et au croisement suivant, aller tout droit jusqu’au cimetière.
    2. S’engager à droite dans la rue de l’Enfer et...
    Départ : Depuis le parking, se rendre au carrefour des D18 et D39. Prendre la petite route du Four à chaux. Au niveau de l’ancien four, virer à droite sur la route. Au grand carrefour suivant, encore à droite vers St-Germain-Lespinasse. 1. Passer le Fillerin, le château de Chamarande et poursuivre en face sur la route bordée de platanes. Au château d’eau, bifurquer à gauche et au croisement suivant, aller tout droit jusqu’au cimetière.
    2. S’engager à droite dans la rue de l’Enfer et déboucher sur la place du 8 Mai. Descendre à droite l’ancienne N7. Avant le rond-point, prendre le petit tunnel sur la rivière pour les marcheurs et VTT (passer sous le pont routier pour les cavaliers). De l’autre côté, remonter à droite et arriver à la croix St-Irénée. 3. Se diriger à gauche et descendre le premier chemin à gauche qui serpente entre les prés et rencontre une route.
    4. Prendre la route à droite puis un sentier herbeux à gauche. Au carrefour, choisir tout droit sur la route. Plus loin, suivre le goudron à gauche. Descendre à gauche pour traverser La Teyssonne.
    5. A l’intersection suivante, prendre à droite, pour 500 m plus loin, suivre Noailly à droite le long d’une ferme. Le chemin traverse La Teyssonne. Il redevient goudronné, enjambe le Cacherat et monte au bourg de Noailly.
    6. Au niveau de la place de l’église prendre sur la gauche la petite rue entre les maisons. Passer un vallon et monter à un carrefour, poursuivre à droite en direction de St-Romain-la-Motte. Passer une ferme puis couper une route pour prendre un sentier enherbé.
    7. Prendre la route à droite pour se rendre au carrefour de la Croix de la Perche. Couper la D27 et continuer en face. Descendre longuement jusqu’à Gameau
    8. A la croix virer à gauche pour une longue ligne droite. Après les étangs, au niveau du carrefour de La Brosse, prendre la route à gauche.
    9. Après le pont sur le Fillerin, emprunter le Chemin des Pélerins à droite. Virer à droite sur le bitume. Plus loin, à la fourche, choisir à droite pour parvenir à la N7 (traversée dangereuse). La petite route de l’autre côté vous ramène, après 2 km, au bourg

    A savoir :
    Pierre Martelanche naît en 1849. Il est vigneron et a connu les horreurs de la guerre de 1870. Il souffre cruellement de son manque d’instruction. Un soir de l’année 1900, alors qu’il nettoie la glaise de ses sabots, sa fille de dix ans lui demande de modeler un vase pour ses fleurs. Geste fondateur. Il ne s’arrêtera plus, jusqu’à sa mort, de façonner des personnages allégoriques, des colonnes, des tours, des bas-reliefs, et de tracer sur plaques d’argile de fiévreuses déclarations d’amour à la République, aux droits de l’Homme, à la Laïcité, au Progrès…
    Le vigneron humaniste Martelanche se lance dans un patient plaidoyer en faveur de l’école pour tous, et surtout pour les filles. Il érige des monuments en terre cuite à la gloire de la Paix pour inciter les humains à résoudre sans relâche les conflits qui nuisent à l’avenir. La Justice, la Science, l’Abondance hantent son oeuvre sous l’apparence de déesses sensuelles, assurées.
    Il compose un concert des nations, dresse des tours de Babel polychromes de l’harmonie universelle, où chaque peuple, représenté par une belle jeune fille, dialogue avec l’autre. Martelanche sculptait pour faire passer des idées destinées à ses contemporains, au monde rural qui l’entourait, mais aussi aux générations futures. Ainsi, bien déterminé à transmettre ses messages, il entreprend de bâtir un édifice son « Petit Musée » pour abriter ses oeuvres. Martelanche reste un homme humble. Ce qu’il désigne comme son « musée » est une maison de vigne en briques qu’il moule et cuit lui-même.
Prestations
  • Equipements
    • WC publics
    • Parking
  • Services
    • Animaux acceptés
      • Animaux acceptés en laisse uniquement.
Sur le parcours de